Voeux... et remerciements

Depuis plusieurs années le SMISP informe et mobilise les acteurs de Santé Publique et les élus sur les enjeux de cette discipline essentielle et méconnue.
Nous adressons régulièrement nos voeux à ces partenaires et n’oublions pas à l’occasion de les remercier pour les avancées obtenues.


Documents joints

voeuxsmisp2014
voeuxsmisp2014
VOEUX SMISP 2014
VOEUX SMISP 2014

Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 21 janvier 2015

VOEUX 2015

Bonne année et bonne santé... publique.
Voir la carte de voeux 2015.

jeudi 30 janvier 2014

VOEUX 2014

Bonne année, bonne santé !.....Bonne stratégie nationale de santé !.....
Avec leurs inséparables compagnons, les MISP vont en 2014 aller à la découverte de la stratégie nationale de santé. Comme le paysage sanitaire reste encore très flou, nous pouvons former quelques voeux :
Que la (...)

jeudi 7 février 2013

ARS 2013 : retrouver le bonheur au travail ?

Que souhaiter pour 2013 ? Que souhaiter à la santé publique et à notre système de santé ballotés de réformes en restructurations et de contraintes financières en crises de gouvernance ? Et que vous souhaiter, nous souhaiter en tant que MISP, professionnels de cette santé publique mal connue, (...)

lundi 30 janvier 2012

VOEUX 2012

Nos concitoyens malmenés par des conditions de vie et de travail difficiles attendent ue santé publique de qualité. En cette année électorale, les propositions politiques et les promesses seront nombreuses et le SMISP sera attentif à tous les projets.
Rassemblons nous pour porter les idée de (...)

mercredi 9 février 2011

Voeux 2011

Le discours ambiant se nourrit des mots "performance", "stratégie", "rationalisation", "contrats d’objectifs et de moyens"..... La réalité du terrain s’appelle dégradation du service public de la santé et souffrance au travail à tous les niveaux.
Mise en place dans la (...)

Brèves

Arrêt maladie : obligation de déclaration sous 48 h.

mercredi 8 octobre 2014

Un récent décret, publié au JO du 5 octobre, stipule que les fonctionnaires devront désormais respecter absolument le délai de deux jours pour envoyer à l’administration leur avis d’interruption de travail sous peine de voir leur rémunération amputée.