Gel du point d’indice, hausse de la CSG, jour de carence : les fonctionnaires à nouveau considérés comme une variable d’ajustement budgétaire.

mardi 25 juillet 2017
popularité : 10%

Le point d’indice devrait à nouveau être gelé, selon l’annonce faite fin juin par le ministre de l’Action et des Comptes publics. Après en gel entre 2010 et 2016, il avait augmenté en deux fois d’un faible 1,2 %, ce qui n’avait pas compensé les pertes de salaire.
Hausse de la CSG : si des compensation ne sont pas mises en œuvre, les fonctionnaires devraient en faire les frais puisqu’ils ne bénéficieront pas de la suppression en contrepartie de cotisations qu’ils ne payent pas (en dehors d’une « cotisation de solidarité » au régime d’assurance-chômage de 1 %).
Retour du jour de carence : mis en place sous Sarkozy en 2012, abrogé sous Hollande en 2014 (à l’époque ses effets sur l’absentéisme étaient considérés comme non démontrés), son retour serait justifié par un souci d’équité entre le privé et le public, ce qui est en partie faux quand on sait que, dans le privé, les trois jours de carence sont le plus souvent compensés par l’employeur.
Enfin, toutes ces mesures vont encore aggraver, dans les ARS, les différences de salaires (pourtant déjà inacceptables) entre agents publics et agents privés.
Enfin, d’autres mesures négatives sont évoquées au gré des réunions des instances : lissage dans le temps de la mise en œuvre du protocole Parcours professionnels, carrières et rémunérations ou PPCR (plan de requalification de C en B et de B en A, repyramidage des grilles, basculement de primes en points d’indice), suppression du supplément familial et de l’indemnité de résidence, réforme des retraites... Bref, la totale !


Brèves

Dernière heure

mercredi 3 mai

Prolongation de la date limite pour l’inscription au concours de MISP 2017.
Un récent arrêté, paru au JO du 3 mai, prolonge jusqu’au 11 mai la date limite d’inscription au concours de MISP 2017 (voir ci-dessous).

Une nouvelle menace pour la santé publique

mercredi 12 octobre 2016

La nouvelle agence de santé publique ("Santé Publique France") vient de recevoir comme cadeau de naissance... une perte de 5 % de ses moyens financiers et humains pour 2017 alors même que les établissements qu’elle rassemble (INVS, INPES, EPRUS, ADALIS) avaient déjà subi d’importantes baisses de leurs budgets et de leurs effectifs ces dernières années. L’UNSA santé publique et le SNAPA (Syndicat national autonome du personnel des agences sanitaires) dénoncent cette mesure dans un communiqué de presse (lire ici).

Concours pour l’accès au corps des MISP

samedi 8 octobre 2016

Deux arrêtés, datés du 9 septembre, viennent de paraître aux journaux officiels des 16 et 23 septembre 2016. Le premier fixe les règles d’organisation générale et la nature de l’épreuve des concours pour le recrutement des médecins inspecteurs de santé publique ; le second autorise, au titre de l’année 2016, l’ouverture du concours.
Lire les arrêtés ici et et voir l’article ci-contre.
Les textes ont été complétés par une instruction en date du 5 octobre précisant les conditions d’organisation du concours. L’épreuve orale d’admission est fixée au 26 novembre. Attention à la date limite de dépôt des dossiers de candidature : le 26 octobre . Lire cette instruction. Pour tous renseignements : drh- concours@sg.social.gouv.fr.

Préparation au concours de MISP

mardi 27 septembre 2016

L’EHESP organise les 13 et 14 octobre prochains, une préparation pour le concours de recrutement de MISP 2016. Les modalités et les dossiers d’inscription sont mis en ligne sur le site de l’école www.ehesp.fr (lien ici).

Offre d’emploi l’ABM recrute.

vendredi 23 septembre 2016

L’Agence de biomédecine recrute un nouveau responsable de la mission d’inspection sur un contrat de détachement ou de mise à disposition d’une durée de 3 ans, renouvelables. La fiche de poste apparaît très intéressante et conviendrait particulièrement à un MISP. Le poste est à pourvoir au plus tard le 1er novembre 2016 ; c’est donc urgent.
Consultez ici l’offre d’emploi.