Etrangers Malades


Documents joints

Lettre à la ministre avril 2008
Lettre à la ministre avril 2008
Lettre Ministres Etrangers malades-oct (...)
Lettre Ministres Etrangers malades-oct (...)

Articles publiés dans cette rubrique

lundi 17 novembre 2014

Projet de loi relatif au droit des étrangers en France

Un projet de loi relatif au droit des étrangers a été déposé à l’Assemblée nationale en juillet 2014. Il contient de substantielles modifications de la procédure dite "étrangers malades". Depuis plusieurs années, le SMISP prend position sur ce sujet (voir le dossier à la rubrique "actualités") et (...)

mercredi 4 décembre 2013
par  Christian Lahoute

Etrangers malades : le SMISP interpelle les ministres. Certains répondent.

L’Observatoire du droit à la santé des étrangers a médiatisé récemment des pratiques anormales dans certains départements.
Le SMISP avait interpellé les ministres sur les constats que nous avons pu valider à la suite de cette alerte.
la lettre
Nous avons reçu une réponse du directeur de cabinet du (...)

jeudi 16 septembre 2010
par  Etienne Lecomte

Pétition : pour un accès aux soins sans discrimination en Europe

Médecins du Monde et le réseau européen HUMA lancent à la signature des professionnels, organisations et associations de santé dans 12 pays européens, cette Déclaration européenne pour un accès aux soins sans discrimination. Le SMISP est parmi les premiers signataires.
Actuellement, l’accès aux soins, (...)

mardi 27 novembre 2007
par  Etienne Lecomte

Pressions sur les MISP pour les "Etrangers Malades" : la presse s’émeut

Voici 3 articles qui font part de la mise en cause de notre indépendance, et de nos résistances.

lundi 8 octobre 2007
par  Etienne Lecomte

"Etrangers malades" : d’inadmissibles pressions sur les MISP !!

Nous constatons depuis quelques semaines, une augmentation marquée des pressions exercées sur les MISP et les contractuels en charge de ces dossiers. Elles s’inscrivent dans une démarche globale d’intimidation retransmise par certains directeurs, eux-mêmes pressés par leurs préfets, qui ont été (...)