"Etrangers malades" : d’inadmissibles pressions sur les MISP !!

lundi 8 octobre 2007
par  Etienne Lecomte
popularité : 90%

Nous constatons depuis quelques semaines, une augmentation marquée des pressions exercées sur les MISP et les contractuels en charge de ces dossiers. Elles s’inscrivent dans une démarche globale d’intimidation retransmise par certains directeurs, eux-mêmes pressés par leurs préfets, qui ont été récemment convoqués pour des chiffres de reconduite à la frontière considérés comme insuffisants.

Nous avons donc écrit à notre ministre de tutelle :
- pour lui rappeler que l’avis rendu par le MISP est un acte médical auquel s’appliquent toutes les règles professionnelles (voir les avis récents du Conseil National de l’Ordre des Médecins et du Conseil d’Etat),
- pour lui demander de faire cesser ces pressions qui constituent une violation de notre déontologie médicale inscrite dans le Code de la Santé Publique, qu’elle doit avoir à cœur en tant que professionnel de santé de faire respecter et dont elle constitue en tant que Ministre de la Santé le plus sur garant.

Cette lettre largement diffusée aux directeurs (DAGPB, DPM, DGS), au Conseil National de l’Ordre des Médecins, au Comité Consultatif National d’Ethique, est téléchargeable sur notre site.

En cas de pressions, n’hésitez pas à faire état de ce courrier à la ministre (votre direction l’aura certainement déjà lue), et si cela ne suffit pas, à écrire à votre Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins (CDOM) pour lui signaler cette remise en cause de votre indépendance médicale.

Dans tous les cas, faites-nous remonter vos problèmes, transmettez-nous des copies de vos correspondances (DD30-SMISP@sante.gouv.fr). Nous nous chargerons alors d’en informer notre ministère et au besoin de recourir à des instances supérieures.


Documents joints

lettre Bachelot - pressions sur EM

Commentaires

Brèves

Une nouvelle menace pour la santé publique

mercredi 12 octobre 2016

La nouvelle agence de santé publique ("Santé Publique France") vient de recevoir comme cadeau de naissance... une perte de 5 % de ses moyens financiers et humains pour 2017 alors même que les établissements qu’elle rassemble (INVS, INPES, EPRUS, ADALIS) avaient déjà subi d’importantes baisses de leurs budgets et de leurs effectifs ces dernières années. L’UNSA santé publique et le SNAPA (Syndicat national autonome du personnel des agences sanitaires) dénoncent cette mesure dans un communiqué de presse (lire ici).

Le SMISP-Info N°4 du 15 septembre 2016 est paru

lundi 19 septembre 2016

Au sommaire : "C’est la rentrée" (un point sur nos négociations avec le ministère), le concours de recrutement 2016-2017 de MISP, le DPC, et la prochaine CAP de promotion.
Lire le nouveau SMISP-Info.

Arrêt maladie : obligation de déclaration sous 48 h.

mercredi 8 octobre 2014

Un récent décret, publié au JO du 5 octobre, stipule que les fonctionnaires devront désormais respecter absolument le délai de deux jours pour envoyer à l’administration leur avis d’interruption de travail sous peine de voir leur rémunération amputée.

ANNULATION DU SEMINAIRE DE PRINTEMPS

samedi 2 mai 2009

JPEG - 2.2 ko Trop d’incertitude sur les (in)disponibilités des uns et des autres.... la grippe nouvelle a eu raison du séminaire de printemps du SMISP !

En effet la plupart des MISP sont trés mobilisés pour la veille épidémiologique et l’organisation de la lutte contre une pandémie grippale.
Impossible à ce jour de prédire la suite, mais ça risque de durer....

Le rendez vous des 7 et 8 mai à RENNES est annulé, d’autres modalités d’échanges seront prévues en préparation de notre prochaine échéance : l’assemblée générale du 24 juin 2009 (à retenir absolument dans vos agendas !)
JPEG - 917 octets

Séminaire de Marseille 18 et 19 mai 2007

dimanche 10 juin 2007

Le séminaire exceptionnel de printemps a été riche d’échanges et de découvertes... les documents et la synthèse prochainement sur ce site.

Un rayon de soleil pour patienter !
le SMISP en voyage d'étude devant le port de la quarantaine