EVOLUTION STATUTAIRE. Enfin, un retour de la DRH !

jeudi 22 novembre 2018
popularité : 17%

Fin 2017 – début 2018, à l’issue de plusieurs réunions de travail avec la DRH ministérielle sur l’évolution de notre statut, nous avions pu convaincre notre tutelle de la nécessité de permettre aux MISP l’accès au Hors Echelle D (HED) en créant un échelon spécial. Depuis, nous étions en attente, la DRH répondant à nos sollicitations que le dossier était en négociation avec la fonction publique et Bercy, au niveau du guichet unique. Enfin, après plusieurs mois de silence, les organisations syndicales étaient informées que, lors du Comité technique ministériel (CTM) du 16 octobre 2018, seraient soumis pour avis deux projets de décrets (statutaire et d’évolution indiciaire) et un projet d’arrêté fixant les conditions d’accès à l’HED.
Le projet de décret statutaire prévoyait bien la création d’un échelon spécial HED et nous ne pouvions qu’être satisfaits de cette avancée, depuis longtemps réclamée, apportant enfin une reconnaissance de grand corps technique aux MISP. Toutefois, l’enthousiasme n’était pas de mise car l’HED sera difficilement accessible, contingenté à la fois sur le plan quantitatif et qualitatif, ne reconnaissant pas, en particulier, l’expertise médicale au même rang que les sacro-saintes fonctions managériales. Autant dire que nous sommes loin d’un passage linéaire au HED pour tous les généraux. Par ailleurs, dans ces projets de textes, d’autres propositions apparaissaient soit confuses soit insuffisantes (pas de solution juste et définitive au dossier des anciens MIR et CSZ, pas de valorisation indiciaire des débuts et milieux de carrière pour ne citer que deux exemples). Le SMISP-UNSA a alors adressé à notre ministre une lettre le 8 octobre, en préalable au CTM (lire cette lettre ici). Peu après, l’examen des projets de textes était retiré de l’ordre du jour du CTM. Commençait alors pour nous une nouvelle période d’attente entrecoupée de relances de notre part auprès de la DRH.
Dans le même temps, les pharmaciens inspecteurs de santé publique étaient confrontés à la même problématique et leur syndicat, le SPHISP-UNSA, poursuivait la négociation avec la DRH dans un groupe de travail ad hoc avec des prises de position et des exigences voisines des nôtres. Ils semblent avoir obtenu gain de cause sur certaines de leurs revendications mais n’acceptent toujours pas les conditions très restrictives d’accès à l’HED et la non reconnaissance de l’expertise de haut niveau.
Enfin, le 19 novembre, parvenait aux organisations syndicales membres du CTM, de la part de la DRH, une invitation à une réunion d’un groupe de travail spécifique sur l’évolution statutaire des MISP le 14 décembre. Les discussions vont donc pouvoir reprendre...


Documents joints

PDF - 475.8 ko
PDF - 475.8 ko

Brèves

JOURNEE DE L’AMISP

mercredi 4 septembre

L’AMISP (Association des médecins inspecteurs de santé publique) organise le 19 septembre 2019, dans les locaux du ministère chargé de la santé, sa journée annuelle de formation, sur les thèmes : « Service sanitaire des étudiants en santé, Formation et DPC en santé publique, autour d’expériences régionales ». Cette journée est ouverte à l’ensemble des médecins et des infirmières de santé publique de l’administration et des agences de santé et sera validée pour les médecins de santé publique au titre du DPC.
Renseignements et inscription sur le site de l’AMISP.

Concours de MISP 2019.

mardi 30 avril

L’arrêté autorisant l’ouverture en 2019 d’un concours pour le recrutement de MISP est paru au JO du 14 avril 2019. L’ouverture des inscriptions est fixée au 16 avril et leur clôture au 16 mai. Les demandes d’inscription doivent être faites préférentiellement par voie télématique (cliquez sur ce lien). Des renseignements complémentaires peuvent être obtenus à cette adresse : drh-concours@sg.social.gouv.fr .

Taux de promotion au grade de chef

mardi 5 mars

Un arrêté en date du 20 février 2019, publié au JO du 5 mars, fixe, pour les années 2019 2020 et 2021, à 22 % le taux d’avancement au grade de médecin inspecteur en chef de santé publique, soit un taux identique à celui en vigueur depuis 2015. Par contre, ce même taux pour l’avancement au grade de général est encore en cours de discussion avec la fonction publique (la DRH a proposé de le fixer à 11 %, contre 12 % antérieurement).

Concours de MISP 2019.

jeudi 17 janvier

Le calendrier prévisionnel des concours pour l’année 2019 (cf. la note d’information n° DRH/SD1C/2019/6 du 11 janvier 2019) inclut un concours pour le recrutement de MISP. Les inscriptions auraient lieu du 2 avril au 2 mai 2019 (cette dernière date étant la date limite pour l’envoi des dossiers). L’admissibilité serait déclarée le 26 juin et les épreuves (maintenant uniquement orales) se tiendraient à partir du 1er octobre. A noter toutefois que les dates indiquées sont prévisionnelles et indicatives ; elles sont donc susceptibles d’évoluer et il faut attendre la publication de l’arrêté.

Concours de MISP 2018.

jeudi 24 mai 2018

Un arrêté daté du 17 mai 2018 fixe, au titre de l’année 2018, le nombre de postes ouverts pour le recrutement de médecins inspecteurs de santé publique à 12 pour le concours externe et à 3 pour le concours interne.