FERMETURE DE LA BDSP ANNONCEE FIN 2018.

Plus d’une centaine d’associations et d’organismes se mobilisent.
jeudi 6 décembre 2018
popularité : 35%

Mise à jour : 07/01/2019.
La Banque de données en santé publique (BDSP) a été créée en 1993, à l’initiative de la DGS ; elle était gérée par l’EHESP (voir le portail Internet de la BDSP). Il s’agit d’un réseau d’organismes (une quarantaine) développant de nombreux services d’informations en ligne destinés aux professionnels des secteurs sanitaire et social : base documentaire (documents référencés ou en texte intégral) mais aussi offres d’emploi, annonce de colloques, liens vers d’autres sites,...
Faute d’un financement spécifique, l’EHESP a décidé d’arrêter de porter, au 31 décembre 2018, la BDSP ; le portail Internet sera fermé le 1er juillet 2019.
L’importance et l’utilité de la BDSP pour les professionnels et les organisations de santé publique ne sont pourtant plus à démontrer et il est regrettable qu’une fois de plus des contraintes budgétaires à court terme amènent à un tel désengagement d’un processus initié il y a vingt-cinq ans et ceci sans étude préalable du rapport coût / efficacité.
Plus de 110 associations et d’organismes ont déjà à ce jour signé une lettre de soutien (dont la SFSP et l’AMISP). Le SMISP-UNSA a décidé de les rejoindre.

Lire la lettre de soutien sur le site de la SFSP

Mise à jour au 7 janvier 2019 : à cette date, près de 150 organisations avaient signé la lettre de soutien. La SFSP a demandé un entrevue à Mme Buzyn afin "d’échanger sur l’intérêt et le caractère indispensable de la BDSP et de proposer qu’un étude d’impact de la fermeture de la BDSP soit menée avant que les décisions ne soient entérinées".


Brèves

Soutien aux médecins de santé scolaire en grève le 13 janvier 2022

lundi 17 janvier

En soutien à nos collègues du SNMSU-UNSA Éducation, syndicat des médecins scolaires et universitaires, qui a appelé les médecins de l’éducation nationale à se joindre au mouvement de grève du 13 janvier 2022, le SMISP a adressé le courrier ci joint à notre ministre.

Ce courrier dénonce des recommandations de gestion de la crise Covid chez les scolaires et préscolaire, non cohérentes, complexes, fluctuantes, non évaluables (ce qui est contraire à toute action en SP), anxiogènes pour les familles et les acteurs, générant une incompréhension de la part des publics et des professionnels concernés..

Lettre à M. LE SGMAS demandant l’ouverture de négociations sur le statut du corps des MISP

mardi 11 janvier

Lettre au SGMAS demandant l’ouverture de négociations sur le statut du corps des MISP - décembre 2021

Sur le Web : Lettre au SGMAS

Courrier du SMISP au ministre sur le statut PSP

mardi 11 janvier

Lettre au Ministre de la santé et des solidarités demandant la relance du groupe de travail sur le statut de Praticien de Santé Publique - décembre 2021

Attention - L’ Assemblée Générale du SMISP-UNSA du 13 décembre 2021 se tiendra en distanciel

lundi 15 novembre 2021

L’Assemblée Générale 2021 du SMISP-UNSA aura lieu le lundi 13 décembre 2021.

Compte-tenu de l’évolution actuelle de l’épidémie due au Covid-19, le bureau a renoncé à organiser le séminaire-AG en présentiel, l’organisation prévue pour cette réunion sera celle d’une réunion tenue exclusivement à distance.

Plusieurs postes sont à renouveler au sein du Conseil Syndical, il est important que les candidats se fassent connaitre lors de l’inscription.

Vaccination anti Covid-19 des MISP et controle des PS libéraux

dimanche 19 septembre 2021

Le Syndicat des Médecins Inspecteurs de Santé Publique a été interpellé par ses adhérents sur l’obligation de vaccination contre la Covid-19 des médecins inspecteurs et sur le contrôle du statut vaccinal des professionnels de santé non salariés

S’agissant de l’obligation vaccinale, le SMISP considère que des médecins de SP formés à la lutte contre les épidémies se doivent d’être vaccinés et exemplaires de ce point de vue.

S’agissant du contrôle du statut vaccinal des professionnels de santé non salariés, cette procédure doit rester un contrôle administratif sur pièces, l’inspection au cabinet du médecin étant jugée disproportionnée.

A télécharger sur le lien ci dessous le communiqué du SMISP diffusé dans les régions :