Fonction publique : journée de mobilisation et de grève le mardi 10 octobre

lundi 9 octobre 2017
popularité : 50%

Face aux menaces qui pèsent à nouveau sur les fonctionnaires (gel du point d’indice, hausse de la CSG, retour du jour de carence,... voir l’article ci-dessous), l’ensemble des neuf organisations syndicales de la fonction publique, dont l’UNSA fonction publique, ont décidé d’un appel commun à une journée d’actions le mardi 10 octobre 2017, jour du rendez-vous salarial. Le SMISP-UNSA relaie cet appel, assez rare dans son unanimité.
Lire le communiqué intersyndical.
Mardi prochain toutes les organisations syndicales de la fonction publique appellent à une journée de grève destinée à peser sur les négociations en cours avec le Gouvernement et qui impacteront durablement les conditions de travail et le niveau de vie des agents publics.
Le SMISP-UNSA vous demande de vous joindre à ce mouvement car les enjeux sont sérieux. Le tract inter-syndical explique les motifs de la mobilisation.
Au cours du mois de septembre des rencontres avec le Gouvernement ont eu lieu. Certaines avancées sont à saluer, mais doivent être définitivement confortées. Et il faut encore obtenir des améliorations.
Ainsi sur la compensation de la hausse de la CSG …
Soulignons, tout d’abord que l’enjeu porte pour un MISP sur plusieurs dizaines d’euros (jusqu’à 200 selon nos calculs) mensuellement …
La compensation proposée par le Gouvernement reposerait sur la suppression de la Cotisation de solidarité complétée par une prime. Cette compensation serait intégrale au premier janvier 2018.

MAIS, maintenant …
Il faut obtenir la certitude que tous les MISP seront traités également, quel que soit leur employeur direct.
Il faut obtenir que la compensation soit évolutive dans le temps, c’est-à-dire réévaluée en fonction de l’augmentation de la rémunération. Sinon un différentiel se creusera progressivement pour tous ceux qui ont encore un déroulement de carrière.
Il faut obtenir que la prime de compensation donne lieu au versement de cotisation retraite.
Il faut obtenir que les futurs MISP obtiennent une mesure permettant de ne pas dégrader leur traitement à l’entrée dans le métier. Nous avons déjà assez de mal à recruter, n’y ajoutons pas une baisse de rémunération.

Pour toutes ces raisons, le 10 octobre,
Prenez contact avec votre délégué régional SMISP-UNSA, avec vos représentants syndicaux, avec votre union départementale UNSA et rejoignez le mouvement.

Vous pouvez également signer la pétition de l’UNSA fonction publique en cliquant ici.


Brèves

Vaccination anti Covid-19 des MISP et controle des PS libéraux

dimanche 19 septembre

Le Syndicat des Médecins Inspecteurs de Santé Publique a été interpellé par ses adhérents sur l’obligation de vaccination contre la Covid-19 des médecins inspecteurs et sur le contrôle du statut vaccinal des professionnels de santé non salariés

S’agissant de l’obligation vaccinale, le SMISP considère que des médecins de SP formés à la lutte contre les épidémies se doivent d’être vaccinés et exemplaires de ce point de vue.

S’agissant du contrôle du statut vaccinal des professionnels de santé non salariés, cette procédure doit rester un contrôle administratif sur pièces, l’inspection au cabinet du médecin étant jugée disproportionnée.

A télécharger sur le lien ci dessous le communiqué du SMISP diffusé dans les régions :

Actualisation du site

lundi 13 septembre

L’actualisation du site est en chantier... un peu de patience c’est pour bientôt !

Le SMISP Info n°1-2020 est paru.

vendredi 6 mars 2020

Au sommaire : Inspection. Le comité de déontologie donne raison au SMISP-UNSA.
Lire le SMISP-Info.

L’Assemblée générale du SMISP-UNSA du 21 juin...

lundi 1er juillet 2019

L’Assemblée générale du SMISP-UNSA du 21 juin 2019 a procédé au renouvellement de son Conseil syndical et de son bureau. Consultez ici leur nouvelles compositions.

Journée annuelle de l’AMISP

vendredi 8 juin 2018

L’Association des médecins inspecteurs de santé publique (AMISP) organisera sa journée de formation annuelle le 20 septembre 2018 à Paris, au Ministère des solidarités et de la santé autour de deux thèmes principaux : les données de santé et la place des offreurs de soins dans lé prévention.
Une date à retenir dès à présent. A suivre sur le site de l’AMISP : www.amisp.fr