Formation des médecins de santé publique... encore une opportunité ratée.

jeudi 30 octobre 2014
popularité : 46%

Depuis plusieurs années, suite à une décision déplorable du précédent directeur de l’EHESP, la responsabilité pédagogique de la filière de formation des médecins inspecteurs de santé publique était assurée par une pharmacienne inspectrice de santé publique, conjointement à la responsabilité pédagogique de la filière de son corps d’origine. A l’occasion du départ de cette pharmacienne, le SMISP a souhaité porter un projet ambitieux de développement d’une formation professionnelle initiale et continue (notamment dans le champ du DPC) des médecins de santé publique amenés à travailler dans les ministères, les agences et les différents services de l’état et des collectivités territoriales, allant au-delà de la formation des seuls médecins inspecteurs de santé publique.

Nous demandions, le maintien d’un poste à plein temps de responsable pédagogique de la filière PHISP et la création d’un temps plein médical pour assurer la responsabilité de la filière MISP et élaborer ce projet en concertation avec les autres responsables de filières de formation professionnelle des médecins de santé publique au sein de l’EHESP, des universités ou d’autres centres de formation propres à chaque corps.

Ce projet suscitait l’intérêt d’un certain nombre de responsables de l’EHESP et d’universitaires de santé publique. Nous en attendions, une amélioration de l’attractivité de nos métiers par l’acquisition d’une culture commune de santé publique, une diversification des modes d’exercice et la simplification de la mobilité des médecins de santé publique entre les différents organismes employeurs.

La réalité budgétaire aura été plus forte et malgré nos interventions, nous ne pouvons que constater la simple reconduction de 2 postes à mi-temps, un pour chacune des 2 filières, stratégie dénuée de toute ambition. La nouvelle Loi de Santé publique a donc toutes les chances d’être discutée et mise en oeuvre avec toujours plus de gestionnaires et bien peu de techniciens.

Lire notre lettre de protestation (SMISP/SPHISP) après du DRH et de notre ministre.


Documents joints

PDF - 704.8 ko
PDF - 704.8 ko

Brèves

Vaccination anti Covid-19 des MISP et controle des PS libéraux

dimanche 19 septembre

Le Syndicat des Médecins Inspecteurs de Santé Publique a été interpellé par ses adhérents sur l’obligation de vaccination contre la Covid-19 des médecins inspecteurs et sur le contrôle du statut vaccinal des professionnels de santé non salariés

S’agissant de l’obligation vaccinale, le SMISP considère que des médecins de SP formés à la lutte contre les épidémies se doivent d’être vaccinés et exemplaires de ce point de vue.

S’agissant du contrôle du statut vaccinal des professionnels de santé non salariés, cette procédure doit rester un contrôle administratif sur pièces, l’inspection au cabinet du médecin étant jugée disproportionnée.

A télécharger sur le lien ci dessous le communiqué du SMISP diffusé dans les régions :

Actualisation du site

lundi 13 septembre

L’actualisation du site est en chantier... un peu de patience c’est pour bientôt !

Le SMISP Info n°1-2020 est paru.

vendredi 6 mars 2020

Au sommaire : Inspection. Le comité de déontologie donne raison au SMISP-UNSA.
Lire le SMISP-Info.

L’Assemblée générale du SMISP-UNSA du 21 juin...

lundi 1er juillet 2019

L’Assemblée générale du SMISP-UNSA du 21 juin 2019 a procédé au renouvellement de son Conseil syndical et de son bureau. Consultez ici leur nouvelles compositions.

Journée annuelle de l’AMISP

vendredi 8 juin 2018

L’Association des médecins inspecteurs de santé publique (AMISP) organisera sa journée de formation annuelle le 20 septembre 2018 à Paris, au Ministère des solidarités et de la santé autour de deux thèmes principaux : les données de santé et la place des offreurs de soins dans lé prévention.
Une date à retenir dès à présent. A suivre sur le site de l’AMISP : www.amisp.fr