Grippe, ARS : y a-t-il encore une place pour des médecins de santé publique ?

vendredi 11 septembre 2009
par  Etienne Lecomte
popularité : 35%

Une rentrée de crise

Notre séminaire syndical de mai a dû être reporté à cause de l’émergence de la grippe A-H1N1. Trois mois plus tard, elle continue à mobiliser et à user toutes nos forces vives. Pilotée par le "ministère de l’intérieur de la santé", la prise en charge de l’épidémie avance entre commandes urgentes et exigences successives. Six ans après la canicule dont on nous a assuré que « les leçons » étaient tirées... cela reste à faire !

Les inquiétudes du SMISP

Dans une lettre du 19 août 2009, nous nous sommes résolus à alerter la ministre sur la situation, tant en services déconcentrés qu’en "centrale", lui rappelant l’insuffisance des effectifs dédiés à la veille sanitaire, et l’informant des incohérences dans l’organisation de la lutte, alors que les prévisions sur l’épidémie suggèrent que la pression va s’aggraver. Nous l’avons avertie de l’épuisement et du découragement chez les MISP de terrain, "tâcherons de la santé publique", et d’ailleurs aussi chez les praticiens hospitaliers et chez les libéraux qui subissent comme nous les incohérences décisionnelles.
Nous avons une fois de plus attiré son attention sur les dangers mis en évidence par cette crise « structurelle », et les dangers d’une organisation inadaptée des Agences Régionales de Santé, perdant la dimension de santé publique et dispersant les rares ressources techniques.
Nous attendons encore, à ce jour, une réponse de la ministre …

Les ARS seraient-elles déjà grippées ?...

Les rares informations accordées aux personnels sur la mise en place des ARS, alors même que la nomination des DARS est imminente, ne sont guère rassurantes sur ce qui se trame en coulisse : juxtaposition des services, éparpillement des corps techniques, absence de transversalité, luttes de positionnement….. comme un air de déjà vu, une répétition des innombrables et inefficaces dispositifs accumulés depuis des décennies.
Sourd à toutes les propositions et ancré dans la volonté de ne pas faire participer les personnels aux réflexions et aux décisions, le ministère est resté aux abonnés absents.

La réponse serait dans la fusion… ?

Après quelques confusions chez divers interlocuteurs du ministère, la nouvelle DRH, Mme KIRRY, nous a accordé un RDV pour nous faire part de leur désir, dans le cadre de la RGPP, de fusionner certains corps , dont celui des MISP et PHISP... Elle nous a promis des propositions concrètes avant la tenue du séminaire.

Ces préoccupations sont vôtres, notre avenir dans les ARS se prépare...
Ne laissez pas la pression actuelle anesthésier votre réflexion !
Nous devons faire entendre notre voix !
Nous vous attendons nombreux à Rennes, les 2 et 3 Octobre, pour :
- s’informer des dernières dispositions sur les ARS, et préparer nos propositions concrètes,
- réfléchir à l’évolution de notre corps et de notre statut, et arrêter nos choix,
- élaborer un document de synthèse "retour d’expérience" sur la prise en charge de la grippe dans nos services, amorcé lors de notre Assemblée Générale de juin.
Merci de nous retourner vos "témoignages et réflexions grippe", que nous compilerons anonymement.

Et surtout préparer le passage à la phase de mobilisation !

Les informations pour participer au séminaire sont dans le dernier SMISP-Info du 11 septembre 2009


Commentaires

Brèves

Soutien aux médecins de santé scolaire en grève le 13 janvier 2022

lundi 17 janvier

En soutien à nos collègues du SNMSU-UNSA Éducation, syndicat des médecins scolaires et universitaires, qui a appelé les médecins de l’éducation nationale à se joindre au mouvement de grève du 13 janvier 2022, le SMISP a adressé le courrier ci joint à notre ministre.

Ce courrier dénonce des recommandations de gestion de la crise Covid chez les scolaires et préscolaire, non cohérentes, complexes, fluctuantes, non évaluables (ce qui est contraire à toute action en SP), anxiogènes pour les familles et les acteurs, générant une incompréhension de la part des publics et des professionnels concernés..

Lettre à M. LE SGMAS demandant l’ouverture de négociations sur le statut du corps des MISP

mardi 11 janvier

Lettre au SGMAS demandant l’ouverture de négociations sur le statut du corps des MISP - décembre 2021

Sur le Web : Lettre au SGMAS

Courrier du SMISP au ministre sur le statut PSP

mardi 11 janvier

Lettre au Ministre de la santé et des solidarités demandant la relance du groupe de travail sur le statut de Praticien de Santé Publique - décembre 2021

Attention - L’ Assemblée Générale du SMISP-UNSA du 13 décembre 2021 se tiendra en distanciel

lundi 15 novembre 2021

L’Assemblée Générale 2021 du SMISP-UNSA aura lieu le lundi 13 décembre 2021.

Compte-tenu de l’évolution actuelle de l’épidémie due au Covid-19, le bureau a renoncé à organiser le séminaire-AG en présentiel, l’organisation prévue pour cette réunion sera celle d’une réunion tenue exclusivement à distance.

Plusieurs postes sont à renouveler au sein du Conseil Syndical, il est important que les candidats se fassent connaitre lors de l’inscription.

Vaccination anti Covid-19 des MISP et controle des PS libéraux

dimanche 19 septembre 2021

Le Syndicat des Médecins Inspecteurs de Santé Publique a été interpellé par ses adhérents sur l’obligation de vaccination contre la Covid-19 des médecins inspecteurs et sur le contrôle du statut vaccinal des professionnels de santé non salariés

S’agissant de l’obligation vaccinale, le SMISP considère que des médecins de SP formés à la lutte contre les épidémies se doivent d’être vaccinés et exemplaires de ce point de vue.

S’agissant du contrôle du statut vaccinal des professionnels de santé non salariés, cette procédure doit rester un contrôle administratif sur pièces, l’inspection au cabinet du médecin étant jugée disproportionnée.

A télécharger sur le lien ci dessous le communiqué du SMISP diffusé dans les régions :