La CNIL refuse l’usage du numéro S.S. pour le dossier médical partagé

vendredi 23 février 2007
par  Grégory Ruck
popularité : 15%

La CNIL attire de nouveau l’attention sur les dangers liés à l’utilisation du numéro de sécurité sociale comme identification pour le DMP, et propose une solution simple, prévue dès l’origine du projet DMP, qui est la création d’un numéro ’dégradé’ par des techniques cryptographiques éprouvées, non réversibles à partir de ce même numéro.

Le numéro de sécurité sociale est jugé par la CNIL comme bien trop ’accessible’ pour sécuriser l’ensemble des données relatives à l’état de santé d’une personne.

Pour l’intérêt de la santé publique, il est souhaitable que les patients et les professionnels de santé puissent avoir confiance dans un niveau "élevé" de protection pour leurs données informatiques.

Il n’y a pas de sécurité absolue dans ce domaine, les différents codes supposés ’incassables’ finissant par être résolus, souvent de manière surprenante (voir par exemple cet article de Daniel J.Bernstein sur le décodage du code AES, qui est largement utilisé pour le commerce par internet).

Le dossier médical papier n’est pas non plus totalement à l’abri des yeux indiscrets, comme l’ont démontré l’IGAS et bien d’autres. La taille et l’exhaustivité des dépôts numériques nécessite cependant des précautions raisonnables pour assurer la confiance des patients envers les professionnels de santé.


Commentaires

Brèves

Le SMISP Info n°1-2020 est paru.

vendredi 6 mars 2020

Au sommaire : Inspection. Le comité de déontologie donne raison au SMISP-UNSA.
Lire le SMISP-Info.

L’Assemblée générale du SMISP-UNSA du 21 juin...

lundi 1er juillet 2019

L’Assemblée générale du SMISP-UNSA du 21 juin 2019 a procédé au renouvellement de son Conseil syndical et de son bureau. Consultez ici leur nouvelles compositions.

Journée annuelle de l’AMISP

vendredi 8 juin 2018

L’Association des médecins inspecteurs de santé publique (AMISP) organisera sa journée de formation annuelle le 20 septembre 2018 à Paris, au Ministère des solidarités et de la santé autour de deux thèmes principaux : les données de santé et la place des offreurs de soins dans lé prévention.
Une date à retenir dès à présent. A suivre sur le site de l’AMISP : www.amisp.fr

Enfin, une SGMAS

jeudi 17 mai 2018

Par décret en date du 16 mai 2018, Madame Sabine Fourcade, IGAS, a été nommée secrétaire générale des ministères chargés des affaires sociale (SGMAS). Cette nomination est la bienvenue : voilà en effet plusieurs mois que le poste était vacant ! Elle prendra effet le 22 mai soit le jour de mobilisation des agents de la fonction publique : espérons que ce sera l’occasion de relancer le dialogue social, particulièrement absent ces derniers temps.
Lire la biographie de Mme Fourcade dans le communiqué de l’UNSA cohésion sociale à l’adresse ci-dessous.

Une rencontre sur le NUTRISCORE

mercredi 7 février 2018

Le SMISP ainsi que l’AMISP se sont associés au collectif rassemblé par la Société française de santé publique (SFSP) pour défendre la mise en oeuvre du Nutriscore, outil de santé publique visant à informer le consommateur sur la qualité nutritionnelle des aliments (voir ici). Une rencontre autour du Nutriscore est organisée par Santé publique France et la DGS le jeudi 15 février 2018 de 9 h. 30 à 13 h. 30 au Novotel Paris-Sud Charenton. Renseignements, programme et inscriptions à cette adresse.