NUTRISCORE : santé publique versus lobbys agro-alimentaires.

vendredi 15 décembre 2017
par  Christian Lahoute
popularité : 90%

La mise en œuvre du logo « Nutriscore »* prévu par la loi de modernisation du système de santé du 26 janvier 2016 vient d’être officialisée par la signature d’un arrêté interministériel le 31 octobre 2017 lui-même validé par la commission européenne le 25 octobre (l’arrêté fait suite au décret n° 2016-980 du 19 juillet 2016).
Ce logo constitue une avancée dans la longue bataille que se sont livrés d’une part les professionnels de santé publique et les pouvoirs publics et d’autre part les lobbys de l’industrie agro-alimentaire. Mais cette bataille est loin d’être gagnée. En effet, l’usage de Nutriscore reste facultatif et les lobbys ont plus d’un tour dans leur sac : étalement très progressif de l’application à leurs produits, et surtout introduction d’un autre système de notation beaucoup moins informatif et plus confus pour faire diversion...
C’est la raison pour laquelle un groupe d’associations (dont, outre le SMISP : la Société française de santé publique, l’association des médecins inspecteurs de santé publique – AMISP - , le syndicat national des médecins de PMI,...) lance auprès des professionnels de santé et du grand public une pétition « Pour la mise en place du logo officiel Nutri-Score sur les aliments et empêcher les manœuvres de brouillages de certains industriels de l’agro-alimentaire ». Vous pouvez la consulter et la signer ici ou sur le site de la SFSP.

*Rappel : le Nutriscore note les produits de A (impact très positif sur la santé) à E (impact très négatif) et à chaque note correspond un code couleur, de vert à rouge. Il s’agit d’un outil de santé publique visant à informer le consommateur sur la qualité nutritionnelle des aliments et à inviter les industriels à améliorer la composition de leurs produits.


Brèves

Une nouvelle menace pour la santé publique

mercredi 12 octobre 2016

La nouvelle agence de santé publique ("Santé Publique France") vient de recevoir comme cadeau de naissance... une perte de 5 % de ses moyens financiers et humains pour 2017 alors même que les établissements qu’elle rassemble (INVS, INPES, EPRUS, ADALIS) avaient déjà subi d’importantes baisses de leurs budgets et de leurs effectifs ces dernières années. L’UNSA santé publique et le SNAPA (Syndicat national autonome du personnel des agences sanitaires) dénoncent cette mesure dans un communiqué de presse (lire ici).

Le SMISP-Info N°4 du 15 septembre 2016 est paru

lundi 19 septembre 2016

Au sommaire : "C’est la rentrée" (un point sur nos négociations avec le ministère), le concours de recrutement 2016-2017 de MISP, le DPC, et la prochaine CAP de promotion.
Lire le nouveau SMISP-Info.

Arrêt maladie : obligation de déclaration sous 48 h.

mercredi 8 octobre 2014

Un récent décret, publié au JO du 5 octobre, stipule que les fonctionnaires devront désormais respecter absolument le délai de deux jours pour envoyer à l’administration leur avis d’interruption de travail sous peine de voir leur rémunération amputée.

ANNULATION DU SEMINAIRE DE PRINTEMPS

samedi 2 mai 2009

JPEG - 2.2 ko Trop d’incertitude sur les (in)disponibilités des uns et des autres.... la grippe nouvelle a eu raison du séminaire de printemps du SMISP !

En effet la plupart des MISP sont trés mobilisés pour la veille épidémiologique et l’organisation de la lutte contre une pandémie grippale.
Impossible à ce jour de prédire la suite, mais ça risque de durer....

Le rendez vous des 7 et 8 mai à RENNES est annulé, d’autres modalités d’échanges seront prévues en préparation de notre prochaine échéance : l’assemblée générale du 24 juin 2009 (à retenir absolument dans vos agendas !)
JPEG - 917 octets

Séminaire de Marseille 18 et 19 mai 2007

dimanche 10 juin 2007

Le séminaire exceptionnel de printemps a été riche d’échanges et de découvertes... les documents et la synthèse prochainement sur ce site.

Un rayon de soleil pour patienter !
le SMISP en voyage d'étude devant le port de la quarantaine