Trop c’est trop

lundi 8 novembre 2010
popularité : 48%

Séminaire SMISP 2010 : trop c’est trop !! il est temps de réagir

Sept mois d’existence des ARS et tous les dysfonctionnements prévus commencent à émerger dans un climat d’opacité et d’arbitraire.

Au cours de deux journées de séminaire, la quarantaine de MISP présents ont pu échanger et partager leurs expériences de cette nouvelle organisation mais aussi leurs doutes et leurs nombreuses interrogations sur l’avenir de notre métier.

Vous trouverez le compte rendu détaillé du séminaire dans le dernier SMISP INFO de novembre, mais sur certains point cruciaux, le comportement des directeurs généraux des ARS est inadmissible, et la passivité de notre ministère incompréhensible !!

Il y a urgence à réagir, à nous faire entendre avec toute la force voulue, aussi l’ensemble des membres du bureau et des délégués régionaux et représentants des sections syndicales ont décidé d’actions immédiates et concrètes pour la défense de tous les collègues sur trois problématiques :

• Les astreintes : leur cadre juridique et leurs conditions. Un courrier a été adressé à Mme Wargon, Secrétaire Générale pour solliciter d’urgence une réunion avec toutes les personnes concernées

• Les avancements de grade à la CAP de promotion du 3 décembre : devant les injustices flagrantes créées par l’autoritarisme et les décisions arbitraires des DGARS, un courrier a été envoyé à Mme Kirry Directrice des ressources Humaines pour lui rappeler ses engagements antérieurs à défendre ses agents dans les ARS et à instaurer un dialogue social constructif.

• La souffrance au travail des agents : pressions éthiques, faiblesse de reconnaissance professionnelle, absence de médecins du travail….. Dans un courrier adressé à tous les DGARS, le SMISP dénonce, au-delà des MISP, une véritable maltraitance institutionnelle pour l’ensemble des agents des ARS.

Les semaines à venir seront importantes et nombre d’entre vous serons amenés à y participer.

Nous invitons dès à présent tous les MISP à se mobiliser et à suivre attentivement les informations qui leur seront apportées par leurs représentants régionaux et dans les SMISP INFO.


Brèves

Soutien aux médecins de santé scolaire en grève le 13 janvier 2022

lundi 17 janvier

En soutien à nos collègues du SNMSU-UNSA Éducation, syndicat des médecins scolaires et universitaires, qui a appelé les médecins de l’éducation nationale à se joindre au mouvement de grève du 13 janvier 2022, le SMISP a adressé le courrier ci joint à notre ministre.

Ce courrier dénonce des recommandations de gestion de la crise Covid chez les scolaires et préscolaire, non cohérentes, complexes, fluctuantes, non évaluables (ce qui est contraire à toute action en SP), anxiogènes pour les familles et les acteurs, générant une incompréhension de la part des publics et des professionnels concernés..

Lettre à M. LE SGMAS demandant l’ouverture de négociations sur le statut du corps des MISP

mardi 11 janvier

Lettre au SGMAS demandant l’ouverture de négociations sur le statut du corps des MISP - décembre 2021

Sur le Web : Lettre au SGMAS

Courrier du SMISP au ministre sur le statut PSP

mardi 11 janvier

Lettre au Ministre de la santé et des solidarités demandant la relance du groupe de travail sur le statut de Praticien de Santé Publique - décembre 2021

Attention - L’ Assemblée Générale du SMISP-UNSA du 13 décembre 2021 se tiendra en distanciel

lundi 15 novembre 2021

L’Assemblée Générale 2021 du SMISP-UNSA aura lieu le lundi 13 décembre 2021.

Compte-tenu de l’évolution actuelle de l’épidémie due au Covid-19, le bureau a renoncé à organiser le séminaire-AG en présentiel, l’organisation prévue pour cette réunion sera celle d’une réunion tenue exclusivement à distance.

Plusieurs postes sont à renouveler au sein du Conseil Syndical, il est important que les candidats se fassent connaitre lors de l’inscription.

Vaccination anti Covid-19 des MISP et controle des PS libéraux

dimanche 19 septembre 2021

Le Syndicat des Médecins Inspecteurs de Santé Publique a été interpellé par ses adhérents sur l’obligation de vaccination contre la Covid-19 des médecins inspecteurs et sur le contrôle du statut vaccinal des professionnels de santé non salariés

S’agissant de l’obligation vaccinale, le SMISP considère que des médecins de SP formés à la lutte contre les épidémies se doivent d’être vaccinés et exemplaires de ce point de vue.

S’agissant du contrôle du statut vaccinal des professionnels de santé non salariés, cette procédure doit rester un contrôle administratif sur pièces, l’inspection au cabinet du médecin étant jugée disproportionnée.

A télécharger sur le lien ci dessous le communiqué du SMISP diffusé dans les régions :