Création d’un stage statutaire pour les MISP, après 30 ans de demande du SMISP

jeudi 30 juin 2022
popularité : 0%

Formations DPC des médecins de santé publique à l’EHESP du 29 novembre 2021 au 2 décembre 2021 et du 17 mai au 20 mai 2022
Cette session de formation organisée par l’EHESP s’est très bien déroulée sur le site même de l’EHESP. Environ 70 collègues ont participé à cette formation sur l’ensemble de la session. Leur retour a été positif.
Les thématiques abordées étaient les suivantes :
- gestion des risques et évènements indésirables
- éthique, secret médical et protection des données
- Vaccination contre la Covid-19

En 2022, pendant la semaine 20 (du 17 mai au 20 mai), une nouvelle session de formation du DPC pour les MISP a été organisée par la filière des MISP à l’EHESP.
Cette session a repris les 2 premières thématiques abordées lors de la session de formation organisée en novembre décembre 2021 pour permettre aux collègues qui n’avaient pas pu assister à la session de novembre-décembre 2021 de pouvoir suivre cette formation.
Enfin, la filière des MISP à l’EHESP prévoit d’organiser une nouvelle session de formation du DPC sur le dernier trimestre de l’année 2022. Nous vous tiendrons informés.
Sinon, pour rappel, deux webinaires ont été organisés depuis le début de l’année 2022 par le CNP santé publique sur le DPC et la certification des médecins de santé publique.


Brèves

L’Ordre des médecins partage les craintes du SMISP

vendredi 3 avril 2015

La crainte du SMISP concernant le respect du secret médical dans les ARS tel qu’il apparaît remis en cause dans la rédaction de l’article 47 du projet de loi relatif à la santé et qui nous avait conduit à adresser, le 18 mars, à Mme Touraine une lettre ouverte (voir l’article ci-contre) semble partager par le CNOM. Réagissant à notre sollictation, ce dernier nous a fait savoir que dès le dépôt du projet de loi en octobre 2014, il avait proposé des amendements visant à maintenir le respect des droits des patients.
Lire la lettre du CNOM.

Utilisation abusive du titre de MISP : la DRH rappelle les textes aux DG d’ARS

mercredi 4 juin 2014

Suites à nos interventions, notamment en CAP, motivées par le constat d’une utilisation quelque peu « extensive » du titre de MISP par quelques « MARS » dans certains ARS, la DRH a opportunément rappelé les textes aux DG dans une lettre en date du 2 mai 2014.
Seuls les médecins remplissant les conditions fixées par les articles 3 et 7 du décret n° 91-1025 du 7 octobre 1991 relatif au statut particulier des MISP peuvent se prévaloir de ce titre.
Cela va mieux en le réaffirmant et nous remercions la DRH pour la prise en compte de notre demande.